Faut ̶p̶a̶s̶ pleurer !

« Retiens tes larmes, les mecs ça pleure pas ! »
« Quelle chialeuse celle-là ! »
« Fais preuve d’un peu de retenue voyons… »

Dans notre société, les larmes ne sont pas très bien vue, voire socialement gênantes. Pourtant pleurer est bon pour son bien-être et sa santé.
Découvrons ensemble les bienfaits de se laisser aller à pleurer.

Pleurer n’a pas toujours été réprimé

Si aujourd’hui en Occident, pleurer peut-être socialement gênant et donc réprimé, cela n’a pas toujours été le cas.

D’ailleurs, pleurer pouvait être un métier !

En effet, lors des enterrements, il était de coutume de faire appel à des pleureuses afin de montrer l’importance du défunt, de grossir les rangs clairsemés ou de rendre les obsèques plus poignantes.

En France, ce n’est que depuis les années 1960 que la profession de pleureuse a peu à peu disparu.

Toutefois, ce n’est pas le cas en Orient.
En Afrique, en Inde, en Chine, par exemple, on fait encore appel à des pleureuses professionnelles qui tiennent des entreprises prospères.

Bref, pleurer est un métier.

Pourquoi pleurer est bon pour la santé

Sans en faire son métier, les larmes ne sont pas réservés aux enfants ni aux héroïnes des films à l’eau de rose…
Les hypersensibles le savent bien : une colère, une joie, un chagrin et les vannes s’ouvrent.

Et nous devrions nous aussi nous laisser aller à pleurer, car pleurer est bon pour la santé.
Oui, oui.

Pleurer pour évacuer les émotions

Pleurer permet de se libérer

Déjà, pleurer permet d’évacuer, de sortir, de digérer, afin de pouvoir passer à autre chose.
Ravaler ses larmes c’est figer la douleur.
Le corps ne peut s’exprimer, on ne pose pas les mots sur notre souffrance, la douleur s’imprime et les maux apparaissent alors dans notre corps (maladie = mal a dit).

Pleurer permet de ne pas cristalliser les émotions. Les émotions une fois vécues sont libérées et l’on est plus léger. On se sent mieux, physiquement et mentalement.

Pleurer pour évacuer les tensions physiques

Pleurer permet aussi de relâcher la pression.

Quand l’envie de pleurer monte, on sent une boule dans la gorge, tout le corps se crispe autour de cette émotion (colère, chagrin, frustration,…).

Pleurer permet alors de détendre son corps et d’évacuer cette pression physique.
Comme on l’a vu précédemment, contenir ses larmes ou sa douleur n’est pas recommandé.

Pleurer permet de nettoyer le corps

Lorsque l’on pleure, nous évacuons par nos larmes les hormones liées au stress et à la fatigue.
Nous purifions notre corps des toxines qui ne peuvent être évacuées que par les larmes.

De plus, le manganèse et le potassium si utile à notre santé, sont pourtant nocifs en trop grande quantité. Or, le trop plein est naturellement éliminé par les larmes lorsque nous pleurons.

Les pleurs permettent également d’éliminer de l’œil les bactéries responsable du rhume.
Et en bonus, c’est bon pour notre vue car les yeux restent bien hydratés.

Ainsi pleurer permet de nettoyer notre corps : plus de raisons de ne pas se laisser aller !

Pleurer pour nettoyer le corps
Pleurer pour détoxifier son corps

Pleurer nous rend fort

Pleurer n’est pas un signe de fragilité comme on pourrait le penser au premier abord. D’ailleurs, les scientifiques ont remarqué que les personnes réservées et timides ne se laissent pas aller à pleurer.

Il faut une certaine force pour montrer ainsi ses émotions et les assumer.

Enfin, lorsque l’on pleure, le corps produit alors des substances calmantes. Ainsi, pleurer agit comme un pansement naturel qui nous permet de rebondir plus vite et plus fort.

Aucune larme ne se ressemble

Pleurer de rire Pleurer
Pleurer de rire

Pour finir, je voulais vous partager cette information étonnante :
La composition des larmes n’est pas la même selon si se sont des larmes de joie, de colère, de soulagement, de rire, de nostalgie ou… à cause des oignons !
Si la curiosité vous pousse, vous pouvez observer leurs différentes structures ici.

A présent, vous n’avez plus d’argument pour ne pas vous laisser aller à pleurer.
La seule recommandation que je puisse vous donner c’est de pleurer un bon coup, si possible avec un confident puis une fois toutes ces larmes évacuées, vous pourrez avancer plus léger.

Prenez soin de vous.

Prendre rendez-vous sur Doctolib