Relations toxiques : comprendre l’emprise pour s’en sortir

Indélébile et invisible, l’emprise a pour but de détruire l’autre mentalement, par la manipulation psychologique, intellectuelle ou morale.

Lemprise dans les relations toxiques 1
L’emprise place l’autre en temps qu’objet

Dans les relations toxiques, l’emprise met en scène un manipulateur (agresseur ou bourreau) et une victime.

L’emprise est un processus qui se met en place sur la durée, c’est un mode opératoire qui prend du temps.

Pour le comprendre facilement, on peut prendre l’exemple suivant :

Si vous placez une grenouille dans une bassine et versez directement de l’eau brûlante, la grenouille sautera immédiatement hors de l’eau pour se sauver…

Si au contraire vous versez petit à petit de l’eau chaude dans la bassine, la grenouille restera jusqu’au bout, jusqu’à mourir ébouillantée. La chaleur montant graduellement, elle ne prend pas conscience du danger.

C’est aussi de cette façon que l’emprise se met en place, petit à petit, étape par étape.
Découvrons ensemble quelles sont les étapes de l’emprise.

L’emprise : 1) le choix

Le bourreau ne choisit pas sa victime au hasard. C’est un repérage en bonne et due forme.
Tout est calculé, prémédité.

La victime est choisie pour ses qualités : bienveillance, empathie… qui font défaut au bourreau.

Ce dernier va chercher à en apprendre le plus possible sur sa victime afin d’arriver au moment opportun et de se présenter sous son meilleur jour, sous le profil qui plaira le plus à sa future proie.

Il « scanne » la victime est devient l’homme / la femme idéal(e) pour elle, son alter ego.

Relations toxiques / Emprise : étape 1 le choix
Le bourreau cible sa victime

L’emprise : 2) la séduction

Cette phase, qu’on appelle aussi « la lune de miel« , est celle où la victime est subjuguée et comblée.

Le manipulateur se montre comme le Prince Charmant, il inspire confiance, il écoute, il est attentionné : un vrai gentleman ! Il se dévoue tel un chevalier servant afin de vous apprivoiser.

Relations toxiques / Emprise : étape 2 de l'emprise - la séduction
Aie confiance, crois en moi

La victime livre alors ses secrets les plus intimes, s’ouvre et amène tout sur un plateau (ses angoisses, ses peurs, ses soucis). Le bourreau de son côté enregistre tout, observe, prend note et ne perd pas une miette de tout ce dont il aura besoin pour placer la victime sous sa coupe et utiliser chaque faille et chaque point faible.

C’est presque trop beau… Mais pas le temps d’avoir des doutes ou de se questionner. Le manipulateur va s’acharner et tout accélérer, vraiment accélérer : grandes déclarations, présentation à sa famille ou ses amis…

Il bombarde sa victime « d’amour » (je mets des guillemets car ce mot est étranger de son vocabulaire, il est seulement feint par le bourreau). Il passe tout son temps auprès de sa proie et semble faire d’elle le centre de son monde.

Le bourreau met tout en œuvre pour séduire sa proie. « C’était comme un conte de fées ! Je n’avais jamais connu ça avant. J’avais tout ce que je rêvais d’avoir dans une relation ! » diront les victimes de relations toxiques.

L’emprise : 3) le ferrage

Dans le processus d’emprise, cette phase correspond à la mise en dépendance de la victime et au chantage. La toile tissée autour de la victime se referme comme un filet, un étau autour d’elle.

Lentement, à son insu, la victime devient complètement dépendante de son bourreau.

Ce dernier l’isole de son entourage, lui retire son libre arbitre.

Il dira à la victime que les autres sont jaloux, possessifs, qu’ils l’utilisent ou l’infantilisent… Ou plus simplement que lui ne les aime pas et qu’il souhaite que la victime s’en éloigne (ce qu’elle fera, malheureusement).

La proie ne pourra pas faire des choix librement. Le bourreau met son véto sur toutes les décisions qu’elle prend : son travail, ses loisirs, ses amis, sa tenue vestimentaire et jusqu’à ce qu’elle mange parfois !).

Emprise dans les relations toxiques : étape 3 - le ferrage
La victime devient totalement dépendante

C’est une phase de « jeu » pour le manipulateur ou le mensonge et la confusion sont de mise. La victime est alors désorientée et isolée, elle n’a personne avec qui faire le point sur le réalité. Elle se retrouve à la merci de son bourreau.

Le manipulateur organise autour de la victime des hauts et des bas émotionnels totalement inconscients. Pour parfaire son contrôle, il orchestre des allers-retours entre séduction et violences psychologiques. La victime qui serait sur le point de craquer retrouve l’espace d’un bref instant, son gentleman parfait du début.

Le but de cette déstabilisation et cette confusion totale est de soumettre l’autre à sa propre volonté et de le réduire à un simple objet, de le dépersonnaliser.

L’emprise : 4) la destruction

Les masques sont tombés. La victime a découvert le vrai visage de son Prince Charmant, qui s’avère être un monstre déguisé.

Emprise / relatios toxiques : étape 4 la destruction
Le coup de grâce pour anéantir la victime

La victime est à présent isolée, hagard et elle doute de tout : ses capacités, ses valeurs, sa santé mentale…

Elle se dénigre, perds du poids ou en gagne.

Elle ne sait plus qui elle est, se pense folle, imagine que c’est elle qui voit tout en noir, peut-être qu’elle exagère la situation après tout…

Là, le bourreau utilise toutes les violences psychologiques à sa disposition : dévalorisation, culpabilisation, moqueries, amour conditionnel… voire violences physiques.

La proie se sent abandonnée mais aussi coupable : elle est convaincue d’être à l’origine du changement chez son Prince Charmant et culpabilise de la situation qu’elle va donc cacher à son entourage pour plonger dans la solitude et l’isolement.

De quoi permettre à son manipulateur de lui faire perdre pieds et de l’anéantir.

L’emprise : 5) le basculement

Dernière phase de l’emprise, le basculement représente la croisée de deux chemins : soit la victime retourne dans le cercle de l’emprise, soit elle ose dire non pour en sortir.

Relations toxiques et emprise : étape 5 le basculement
Le processus d’emprise en 5 étapes

C’est à ce moment que la victime doit être accompagnée et soutenue. La sortie du cercle de l’emprise peut s’avérer très difficile à cause de nombreux enjeux (finances, enfants, maladie…).

Il faut y aller pas à pas. A moins qu’il y est un danger de vie ou de mort : soit de la part du bourreau qui continue sa violence destructrice et sa déshumanisation, soit de la part de la victime elle-même, trop en souffrance (suicide).

Sortir de l’emprise grâce à la sophrologie

Le sophrologue se révèle être une aide précieuse pour se sortir du processus d’emprise.

La sophrologie permet de retrouver son identité, de renouer avec ses émotions, ses valeurs, ses ressentis.

Emprise : s'en sortir avec la sophrologie
Libérez vous grâce à la sophrologie

Ne restez pas seul(e), venez libérer votre parole, reprendre contact avec votre corps au travers d’exercices simples mais puissants qui vous permettront de couper les liens qui ont fait de vous un simple pantin et vous reconstruire.

Spécialisée en sophrologie et relations toxiques, je vous accueille et vous accompagne pour vous en sortir. N’hésitez pas à me contacter.

Prenez soin de vous.

N.B : le Centre d’Information sur les droits des Femmes et des Familles (CIDFF) peut être une source d’informations et également une aide pour vous en sortir. Leur site est accessible ici (CIDFF du Gard).

Prendre rendez-vous sur Doctolib