Prendre rendez-vous sur Doctolib

Les 4 accords toltèques

Les 4 accords toltèques sont issus de la sagesse ancienne des toltèques (peuple mexicain) et ont été partagées par Don Miguel Ruiz dans son livre du même nom..

Ces accords, s’ils sont pratiqués dans notre quotidien, nous permettent de vivre plus librement et d’éviter des souffrances inutiles.

Découvrons ensemble les 4 accords toltèques et comment ils peuvent changer notre vie.

1er accord toltèque : « Que votre parole soit impeccable »

Il s’agit ici de faire preuve de bienveillance envers les autres mais aussi envers soi-même.

Les mots peuvent construire mais ils peuvent aussi détruire.

Qui ne se souvient pas d’une phrase blessante entendue plus jeune et qui est restée gravée ?
Celle-ci modifiant alors la perception que l’on a de nous ou du monde.
« Tu es nul », « Ton rire est insupportable »…

Ces phrases ont créé en nous des croyances limitantes qui nous font penser que nous ne sommes pas capables, que nous ne méritons pas ou toute autre pensée négative que nous continuons adultes à croire et à entretenir.

Ces croyances sont fausses et peuvent être changées. Elles ne sont qu’une projection, un jugement porté à un moment donné par une personne à travers ses propres filtres. Et très souvent, nous nous approprions ensuite ces jugements.

Ce 1er accord toltèque engage donc à ne pas penser et dire du mal (médire, critiquer, dénigrer, dévaloriser…), à reconnaître ses croyances limitantes, positives ou négatives et à parler peu mais à parler vrai, pour soi-même et pour les autres. Ayez une parole d’amour, emplie de bienveillance.

Les accords toltèques
Pratiquez la bienveillance dans vos paroles

Par exemple : si je casse un verre, je ne me dis pas « Quel idiot ! » mais plutôt « Ce sont des choses qui arrivent ». Nul besoin de s’invectiver, ce n’est ni constructif, ni aidant.
Et devant mon miroir, je me traite bien « J’ai besoin de plus de sommeil, je devrais me reposer » plutôt que « J’ai une sale tête avec ces cernes sous mes yeux ».

2ème accord toltèque : « Quoi qu’il arrive, n’en faites pas une affaire personnelle »

Cet accord toltèque invite à ne pas prendre les actes ou les paroles des autres contre soi, ne pas se sentir attaqué ou offensé en permanence.

Ce que les autres disent ou font ne sont là encore qu’une projection de leur propre réalité.
Si quelqu’un vous insulte « T’es moche », cela ne veut pas dire que vous l’êtes. Elle vous transmets sa propre croyance ou sa propre peur (elle a peur d’être moche ou qu’on la trouve moche).

Se détacher du regard extérieur permet de gagner en liberté personnelle.
D’une part cela permet de ne pas tout ramener à soi de façon nombriliste ; d’autre part, cela nous permet de faire nos propres choix et de prendre nos propres décisions, en se détachant du regard d’autrui.

J’aime beaucoup cette image qui est une parfaite illustration du fait que quoi que l’on fasse, les autres nous jugerons au travers de leur propre réalité.

Les accords toltèques

Prendre les choses personnellement, c’est accepter que l’autre détient LA vérité absolue sur nous ou le monde qui nous entoure.

Laissez aux autres la responsabilité de leurs actes et de leurs paroles. Faites vos propres choix et prenez vos propres décisions en accord avec vous-même.

3ème accord toltèque : « Ne faites pas de suppositions »

On fait des suppositions en permanence ! On prête des intensions aux personnes autour de nous puis on finit par croire ce que l’on a supposé.

Par exemple : j’ai envoyé un sms à une copine mais elle ne m’a pas répondu. Je vais émettre des suppositions « J’ai dû dire quelque chose qui ne lui a pas plu » ; puis je vais me mettre à le croire « De toute façon, elle prend tout mal, je devrais moi-aussi prendre mes distances ».
Et ce collègue de travail qui fait des messes basses avec Janine de la compta, « Il parle sûrement dans mon dos… » ainsi mon comportement envers ces deux là va changer (méfiance, rancune…) parce que je me mets à croire ce que j’ai imaginé.

Pour ne pas entrer dans cette spirale, ne laissez pas vos suppositions travestirent la réalité : posez des questions !
Pour le sms sans réponse : « As-tu eu le temps de réfléchir à mon dernier sms ? »
Et à Janine : « Est-ce qu’il y a un problème entre toi et moi ? »
Quelque soit la réponse, au moins vous serez fixé sur la réalité des choses.

Les accords toltèques
Pas de suppositions, posez des questions

La plupart du temps, nos suppositions sont négatives : « Elle ne m’a pas souhaité mon anniversaire, je ne compte pas à ses yeux » ; « Il est en retard, il a dû avoir un accident, ou il m’a posé un lapin »… Demandons simplement.

Avec nos proches, amis, famille ou conjoint, nous supposons souvent qu’ils connaissent nos désirs et nos besoins. Puis nous sommes facilement déçus ou blessés parce que nos attentes ne sont pas remplies.
Nous supposons qu’ils savent mais pour ne pas souffrir, il est plus sain de formuler clairement nos désirs. Les autres ne pensent pas comme nous, et ils ne lisent pas dans nos pensées.

Ne faites pas de suppositions, posez des questions ou formulez simplement vos demandes.
Cela semble basique mais observez dans votre quotidien et vous verrez le nombre de fois où nous supposons.

4ème accord toltèque : « Faites toujours de votre mieux »

La quête de la perfection est ancrée dans notre société, nous poussant à donner toujours plus.
Pourtant, il est vital de trouver un équilibre. Si je fais plus que je ne peux, je suis épuisée, je n’ai plus d’énergie ; mais si je fais moins que ce que je peux, je suis frustrée, j’ai des regrets.

Il faut simplement faire de son mieux.
Ce « mieux » varie d’instant en instant : il n’est pas le même si je suis en pleine forme, si je suis fatiguée ou si je suis malade (peut-être que le mieux aujourd’hui sera alors de rester au canapé et de se reposer).

Si nous faisons de notre mieux, si nous croyons consciemment que nous faisons de notre mieux alors nous sommes libérés de l’auto-jugement et du jugement des autres.

Cet accord permet ainsi d’appliquer les 3 premiers avec bienveillance envers soi-même.
Certes, je ne vais pas arrêter d’un seul coup de faire des suppositions, oui je vais parfois encore critiquer, et assurément je vais me braquer si quelqu’un m’insulte…
Mais je fais de mon mieux pour appliquer ces accords dans ma vie et observer les changements et la liberté nouvelle.

Il faut du temps pour changer ses habitudes, surtout quand elles sont si bien ancrées, mais en pratiquant les accords toltèques et en faisant de notre mieux chaque jour, nous pourrons nous épargner des souffrances inutiles et vivre plus librement.

Prenez soin de vous.